logo
patrimoine
activités
contact
histoire
chateaux
église

Coigny vient de cogner...

Coigny était souvent écrit "Cogny", "Cognier" ou "Coignier".
Sous l'ancien régime, coignier se prononce comme "oignon".
Et le patois normand transforme un "pommier" en un "poumi".
Par déformation, "Cognier" devient "Coigny" ...

Les deux chateaux.

Le plus ancien est celui de Franquetot, les caves sont du XIIIème siècle.
Le chateau de Coigny est construit vers 1598 et les de Franquetot l'habitent un moment.
Puis, François de Franquetot, duc de Coigny, restaure et double le chateau de Franquetot pour l'habiter.

La fulgurante ascension sociale de la famille Guillotte.

Les 3 frères Jean, Jacques et Matthieu Guillotte achètent le fief de Franquetot en 1528.
Leurs descendants prennent le nom "de Franquetot". Ils achètent le fief de Coigny en 1577.
Coigny devient un comté puis un duché, et les terres de Franquetot y sont attachées.
Cinq générations après les 3 frères Guillotte, François de Franquetot est duc de Coigny, maréchal de France, gouverneur et grand bailli de Caen.

Les vies tumultueuses des Seigneurs de Coigny sont contées dans 3 romans :
"la jeune captive" d'André Chénier, "l'homme aux gants de toile" de La Varende et "L'ensorcelée" de Barbey d'Aurevilly.

L'église Saint Pierre

Les éléments de l'architecture datent du XIVème au XVIIème siècle.
Elle abrite les coeurs de deux seigneurs de Coigny, scellés dans un mur.
Leurs corps et ceux de leurs femmes sont dans un caveau.

Antoine Questier, curé de Coigny, fut victime du dernier procès en sorcellerie.
Cette célèbre affaire des Sorciers de la Haye-du-Puits est racontée par 3 écrivains:
René Le tenneur "Magie, sorcellerie et fantastique en Normandie"
Louis Costel "Car ils croyaient brûler le diable en Normandie"
Michel Subiela "la Messe noire des Innocents".

Valid HTML 4.01!

Valid CSS!